Interview exposant : Patricia Almeida, hébergeur d’une petite vallée en Suisse

Patricia est ambassadrice du Val d’Hérens et est présente au Salon des Blogueurs de Voyage depuis les débuts en 2014. Elle partage son expérience sans oublier de donner quelques conseils aux participants. Cet article fait partie d'une série d'interviews d'exposants qui sont présents et fidèles au Salon tous les ans depuis 2014.
Fabienne et Benoit du blog novo-monde.com ont visité le Val d'Hérens

Photo : Val d’Hérens- NOVO MONDE

Bonjour, Patricia ! Pour nos lecteurs, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ainsi que votre entreprise ?

Patricia Almeida Chalet du Ruchet

Bonjour, je m’appelle Patricia et je viens d’une petite vallée en Suisse : le Val d’Hérens.

Comment me présenter ?! En fait, je suis propriétaire d’une maison d’hôtes et en tant que prestataire touristique, je suis devenue ambassadrice de ma vallée malgré moi. Je l’ai représentée dès la 1ère édition du salon, puis j’ai endossé la casquette d’intervenante pour partager l’expérience Val d’Hérens Tourisme avec les blogueurs de voyage lors des 2 dernières éditions.

Vous êtes présents au Salon des Blogueurs de Voyage depuis sa création en 2014 alors que le blog n’était pas autant populaire qu’aujourd’hui, et vous nous avez fait confiance. Comment avez-vous entendu parler de notre salon à l’époque ?

En 2014, j’ai connu le salon par le biais des réseaux sociaux au travers d’un blog voyage que je suivais. C’était Carnet d’Escapades.

Curieuse et passionnée des sujets e-tourisme, je me suis spontanément inscrite, convaincue qu’il y avait une matière à explorer pour des petites structures et/ou destinations comme la mienne. C’est à ce moment-là que j’ai demandé à nos institutions touristiques s’ils acceptaient que je les représente. C’est ainsi qu’ont débutées cette aventure passionnante et cette folle histoire de l’hôtelière anonyme devenue ambassadrice de sa destination.  

Dès le début, j’ai eu l’intime conviction qu’il ne fallait pas rater ce virage de l’influence. Peut-être parce qu’avec ma maison d’hôtes, je me suis battue pour exister en dehors des circuits de commercialisation habituels, j’avais l’intuition que cette tendance était une véritable aubaine pour prôner les valeurs d’un tourisme que je défends. Un tourisme 4 saisons sans artifice, comme un habitant !

Patricia Almeida ambassadrice du Val d'Hérens

Comme je le disais juste avant, vous étiez parmi les précurseurs de ce concept. Le salon ne cesse d’évoluer à chaque édition. Pourriez-vous nous expliquer pourquoi vous revenez chaque année ?

Ça, ça ne s’explique pas ! Pour rien au monde, je ne raterai une édition du WAT. Même accidentée, je suis venue à Bruxelles.

Que l’on soit blogueur ou marque, c’est une sorte de grande colonie de vacances où l’on mêle le plaisir au travail intense. Chaque année, je fais de belles rencontres inspirantes, je retrouve ceux de la première heure, je suis avec intérêt les conférences et ateliers.

Travailler dans un esprit de partage et d’échanges où les valeurs humaines sont présentes, c’est une véritable opportunité, un luxe même. L’esprit WAT, c’est ça, cette communion de gens passionnés par l’échange, le partage, la découverte. L’Humain au service du digital.

En 5 salons, vous avez du faire de nombreuses rencontres qui ont donné suite à plusieurs projets. Parmi eux, y en a t-il un qui vous a plus marqué que d’autres ?

La première rencontre que j’ai envie d’évoquer, c’est celle d’un couple qui a eu l’audace et le courage d’organiser un tel événement, Florence et Xavier. BRAVO ! 

Puis, j’ai rencontré de nombreux blogueurs de voyage avec tous une démarche singulière. Chacun d’entre eux m’a marquée à sa manière et il serait difficile, là, d’évoquer en quelques lignes pourquoi et en quoi ils m’ont marquée. Tous m’ont impressionnée par leurs multiples talents et leur capacité d’émerveillement. Selon moi, ils sont des dénicheurs de tendances, des avant-gardistes et ils bousculent nos codes.

Bref ! Je les aime pour ce qu’ils sont tout simplement, des gens animés par la passion. Hormis leurs casquettes de blogueurs, je trouve chez eux de grandes qualités humaines avec une sincérité qui me touche. Des gens vrais ! (ou presque tous, en 6 ans, seulement 2 rencontres m’ont laissée perplexe !!!! ) Aujourd’hui, j’entretiens des liens d’amitiés avec certains d’entre eux. Le WAT est un facilitateur de liens. Et j’avoue garder une véritable affection pour ceux rencontrés lors de la 1ère édition. Nous étions tous novices !

Parallèlement, il y a eu aussi de magnifiques rencontres avec des professionnels du tourisme, des passionnés avec lesquels je continue d’’être en lien, 5 ans plus tard !

Patricia et ses collègues du Val d'Hérens, au salon des Blogueurs de Voyage 2015 à Ajaccio

Après autant de participations à notre salon, auriez-vous des conseils à donner aux nouveaux exposants qui s’inscrivent cette année ?

Laissez vos artifices commerciaux au bureau et laissez la magie des rencontres opérer.  Soyez vrais, écoutez, apprenez à lâcher prise, osez ! Pas de blogtrip cousu main, carte blanche à la blogosphère.

Que représente le Salon des Blogueurs de Voyage pour votre activité ?

Un créateur de lien. Un booster de notoriété et de visibilité. Un catalyseur de valeurs humaines. Si je devais résumer ce que les relations blogueurs ont apporté à ma destination Val d’Hérens, il y a 2 éléments essentiels. Cela a permis de :

  • fédérer les partenaires touristiques afin d’accueillir et de partager notre vallée comme on la vit au quotidien
  • reconnecter les habitants à leur territoire, leur apporter une nouvelle lecture sous le regard des blogueurs

Et plus encore, mais c’est déjà ENORME.

Pour clôturer cette interview pourriez vous nous donner un GIF qui représente bien l’ambiance du salon ?


Merci à Patricia de nous avoir accordé du temps pour répondre à nos questions.
Retrouvez la au 6ème Salon des Blogueurs de Voyage à Lille les 11 & 12 avril 2019.
Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

One Comment

  1. Inès Millet 17 janvier 2019 at 10:07 - Reply

    Waouh c’est super cette interview ! c’est rassurant de voir que les échanges avec les exposants sont vrais ! hâte d’être présents à cette nouvelle édition.

Leave A Comment

*

code